Résolution des problèmes

Résolution des problèmes - Stanwick
Excellence en affaires & excellence opérationnelle

Vous devez faire face à des problèmes qui surviennent parfois dans le processus de production, mais dont vous ne connaissez pas la cause profonde ? Vous trouvez que vous avez trop de réclamations clients ? Connaissez-vous la différence entre les problèmes sporadiques et chroniques ? Et savez-vous quels outils utiliser dans quelle situation ?

Au fil des années, différentes méthodes de résolution des problèmes ont été mises au point, mais elles ont toujours 4 étapes logiques en commun:

 

  1. Définir le problème
  2. Chercher les causes premières (Root Cause Analysis)
  3. Chercher des solutions pour les causes premières
  4. Sécuriser les solutions au sein de l’organisatio

Ces 4 étapes de base sont parfois réparties sur 4, 5, 7, 8, voire jusqu'à 20 étapes. La différence entre les méthodes réside dans les outils qu'elles utilisent.

Pour la sélection d'une méthode de résolution des problèmes appropriée, mieux vaut se baser sur les 3 critères suivants:

  1. Le type de problème
  2. La cause du problème
  3. Un groupe cible qui s’attaque au problème

voir notre équipe pratique

Comment le business consultant Stanwick peut-il vous aider?
Le type de problème

Il y a 2 types de problèmes : chroniques et sporadiques.

  • Les problèmes chroniques sont des problèmes qui surviennent constamment, et qui sont donc intégrés dans le processus. L'approche en 5 étapes DMAIC (Définir, Mesurer, Analyser, Improve (Améliorer), Contrôler) a été développée spécifiquement pour les problèmes chroniques, avec des outils de Root Cause Analysis tels que le brainstorming, les « 5 Pourquoi » et les diagrammes de causes et effets (« Ishikawa »).
  • Les problèmes sporadiques n'apparaissent qu'occasionnellement, régulièrement mais pas continuellement. Selon l'expérience de Stanwick, la plupart des problèmes techniques dans l'industrie ainsi que les réclamations sont des problèmes sporadiques. Cependant, de nombreuses entreprises utilisent les 3 outils mentionnés ci-dessus pour des problèmes chroniques. L’outil EST-N’EST PAS a été développé spécifiquement pour ces situations. Il est à la fois plus efficace et plus performant pour résoudre ce genre de problèmes. Il peut d’ailleurs remplacer les étapes D, M et A dans un projet DMAIC.
La cause du problème
  1. Les problèmes techniques liés à la qualité, aux coûts ou aux processus peuvent être résolus à l'aide des outils évoqués ci-dessus. L’étape I est principalement basée sur un brainstorming portant sur les solutions pour les causes premières trouvées.
  2. Lorsque le temps et le gaspillage sont les principaux problèmes, l'approche Lean Manufacturing est le meilleur choix. Bien que les 5 étapes du DMAIC puissent toujours être suivies comme un processus général de résolution des problèmes, l'analyse des causes premières et des solutions sera basée sur les outils Lean typiques, tels que la Value Stream Mapping, les « 7 déchets », le changement rapide de séries (Single Minute Exchange of Dies) pour la conversion,  la gestion des goulots d'étranglement, l'équilibrage des lignes, les supermarchés et les 5S.
  3. Lorsque le problème est une réclamation, la méthode 8D (8 disciplines principalement utilisées dans l'industrie automobile et pharmaceutique) est un bon plan par étapes de résolution des problèmes. Certaines étapes spécifiques telles que les actions d’endiguement (D3) et les actions préventives (D7) sont davantage mises en avant que dans d'autres méthodes. Dans la D4 Root Cause Analysis, il était initialement obligatoire d'utiliser l'outil EST-N’EST PAS, mais plus tard, les « 5 Pourquoi » et « Ishikawa » ont été ajoutés. Pour les problèmes purement techniques, Stanwick recommande toujours l'utilisation de l'outil EST-N’EST PAS dans l'étape D4. Remarque : une réclamation qui réapparaît de temps en temps ne signifie pas qu'il s'agit d'un problème chronique!
Un groupe cible qui s’attaque au problème

Pour les opérateurs et les responsables de première ligne, l'approche « Yellow belt » du DMAIC a été développée. Celle-ci n'utilise que des outils qualitatifs. La méthode SORA (Situer, Observer, Réfléchir, Agir) peut également être utilisée par ce groupe cible.

Pour les ingénieurs procédés, la « Green belt » et la « Black belt » dans 6-sigma traitent non seulement les outils qualitatifs, mais aussi les outils plus quantitatifs/statistiques.

Comment le business consultant Stanwick peut-il vous aider?
  1. Nous mettons en place des programmes de formation et de coaching pour familiariser vos employés avec les bons outils et leur application. 
  2. Nous accompagnons vos employés tout au long du projet afin d'obtenir un maximum de résultats dans un délai déterminé.